Aide-mémoire du jeûneur

One of the most magnificent structures I have ever seen...the Sheikh Zayed Mosque in Abu Dhabi on the Arabian Gulf is lit up at night, but the color will vary depending something to do with the moon (If anyone knows, please tell). This was taken at night (obviously), with a very long exposure.A bit more from Wikipedia:Sheikh Zayed Mosque in Abu Dhabi is the largest mosque in the United Arab Emirates and the sixth largest mosque in the world. It is named after Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, the founder and the first President of the United Arab Emirates, who is also buried there. The mosque was officially opened in the Islamic month of Ramadan in 2007.Although it is illegal for non-Muslims to enter mosques in the United Arab Emirates, this mosque will be an exception. The Abu Dhabi Tourism Authority announced that tours of the mosques will be given to both Muslims and non-Muslims beginning in mid-March 2008 in order to promote cultural and religious understanding.

 

Ce qu’il faut savoir sur le jeûne de Ramadan

I- Définition du jeûne :
Dans la religion, jeûner signifie s’abstenir de boire, manger, avoir des rapports sexuels et tout autre acte responsable de la rupture du jeûne depuis l’apparition de l’aube (fajr) jusqu’au coucher du soleil (Maghreb)  avec l’intention de plaire à Allah et de l’adorer.

         II.    Le jeûne de Ramadan est une obligation religieuse 

·         Le jeûne a été prescrit un lundi du mois de Cha’abane de la 2ème année de l’hégire (624 ap JC)
« Ô. Croyants ! Le jeûne est prescrit, comme il avait été aux confessions antérieures. Ainsi atteindriez-vous à la piété. » (St Coran : sourate 2 – La Vache. 183)
«En ce mois de Ramadan, fut révélé le Coran, Lumière éclairant la voie aux hommes et témoignage éclatant de Vérité et de Salut. Quiconque d’entre vous verra poindre le croissant jeûne tout le mois. » (St Coran : Sourate 2 – La Vache. 185)
·        Un des cinq piliers de l’islam.  « Les fondements de l’islam sont au nombre de cinq : l’attestation qu’il n’y a d’autres divinités qu’Allah et que Mohammed est son Prophète, l’accomplissement de la Prière, de la Zakat, du Pèlerinage et du jeûne de Ramadan.»

        III.    Mérites de Ramadan

Le prophète Mohammad (paix sur lui) dit :
– « Qui jeûne le mois de Ramadan avec conviction en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnées. »
– « La première nuit de Ramadan, tout démon, tout djinn rebelle est enchaîné. Toutes les portes de l’enfer sont fermées, aucune ne s’ouvre. Toutes les portes du paradis sont ouvertes, aucune ne se ferme. On appelle : ‘’Ô ! toi qui veux du bien, accours ! Ô toi qui veux du mal, cesse !’’. Cet appel est renouvelé chaque soir et chaque soir Allah sauve de l’enfer un certain nombre de croyants. »

      IV.    Mérite des bonnes œuvres pendant le mois de Ramadan

Vu le mérite de Ramadan, toute bonne œuvre accomplie en cette période acquiert une valeur exceptionnelle, telle que :
1- faire des dons (Sadaka),
2- donner à un jeûneur de quoi rompre son jeûne,
3– lecture du Coran Glorieux,
4– faire les prières de nuit (le quiam) tarawihs.

       V.    Conditions du jeûne

L’obligation du jeûne incombe à ceux qui jouissent de leurs facultés mentales.
La femme ne doit pas jeûner en période de menstrues ou de lochies.

      VI.    Les personnes qui peuvent rompre le jeûne

1- Le musulman en voyage : lorsque le musulman est en état de voyage (80 km environ), il lui est permis de rompre le jeûne et de le refaire plus tard. Cependant, si le voyageur peut soutenir le jeûne, sans trop de peine, il lui est plus avantageux de jeûner. Si cela le fatigue, il vaut mieux rompre le jeûne.

2- Le malade : si le malade peut poursuivre le jeûne, il le fait, sinon il le rompt. Si la maladie est de nature qu’on espère sa guérison, on accomplira plus tard le jeune manqué. Autrement, on fait l’aumône à raison d’environ 5Є par jour non jeûné (aumône estimée en France).

3– Le vieillard : quand on prend de l’âge ou qu’on n’a plus de force pour jeûner, on donne en contrepartie une aumône d’environ 5Є pour chaque jour de jeûne manqué.

4- La femme enceinte et nourrice : l’enceinte et qui a sérieusement peur que le jeûne nuise à sa santé ou à son fœtus, a la permission de rompre le jeûne et de le remettre à plus tard lorsque sa santé ne sera pas menacée.

     VII.    Règles fondamentales du jeûne

1- L’intention : c’est la résolution de jeûner par pure obéissance à Allah.

2- L’abstinence : s’abstenir de boire, de manger et des rapports sexuels, de la pointe de l’aube au coucher du soleil.

   VIII.    Actes annulant le jeûne

1-      L’arrivée à l’estomac d’un liquide par le nez, l’œil ou l’oreille (gouttes), par l’anus ou par le sexe de la femme (lavement, suppositoires…),
2-      Tout ce qui parvient à l’estomac à la suite d’un rinçage de la bouche, d’une aspiration d’eau pendant les ablutions ou autres,
3-      L’émission de sperme suscitée par le regard continu, ou l’imagination, par le baiser ou le toucher,
4-      Le vomissement provoqué,
5-      en cas de contrainte de manger, boire ou faire l’acte sexuel,
6-      boire et manger en croyant qu’il fait encore nuit alors qu’il s’avère le contraire,
7-      boire et manger par oubli puis continuer à le faire ne sachant pas qu’il fallait poursuivre le jeûne de cette journée.

      IX.    Actes louables du jeûne (Sunna) : il est recommandé de :

·      rompre le jeûne aussitôt que le soleil se couche,
·      commencer par manger des dattes (en nombre impair) ou boire de l’eau,
·      invoquer (Douâas) Allah au moment même de la rupture du jeûne,
·      prendre un repas à la fin de la nuit (Sahour),
·      retarder l’heure de ce repas jusqu’à la fin de la nuit (15 mn avant l’aube, par précaution).

       X.    Actes à éviter en période de jeûne : il est déconseillé :

·         d’exagérer le rinçage de la bouche et le nez pendant les ablutions,
.      de se rincer la bouche sans nécessité en dehors des ablutions,
.      d’embrasser (avec un désir charnel),
·         de contempler une femme avec désir,
·         d’évoquer des images concernant la sexualité,
·         de toucher une femme  avec la main (ou une partie du corps) avec désir,
·         de mâcher du chewing-gum de peur de laisser glisser des débris dans l’estomac,
·         de goûter une sauce (pour voir si elle est suffisamment assaisonnée),
·         d’enduire les paupières de kohol le matin.

Comments are closed.