La nuit de moitié de chaabane: délivrance, pardon et acceptabilité

mote

La nuit de la moitié de chaa’bane : délivrance, pardon et acceptabilté. Tourne la page et assure-toi de la netteté de ton cœur.

Certes le confinement bouleverse des habitudes et bouscule des certitudes. Les gens judicieux sont ceux qui sont capables de mettre à profit ce confinement pour se débarrasser des mauvaises habitudes et des fausses certitudes dans lesquelles ils se sont confinés auparavant.
Alors tourne la page, dépasse et sois attentif à ceux que tu as blessés et ceux que tu risques de blesser par ton non pardon. Surtout que la période est très propice pour nettoyer le cœur, se libérer de ses fardeaux afin d’accueillir le Pardon d’Allah. En effet, la nuit de la moitié de chaabane (nuit du mercredi ou jeudi prochain) est un moment des plus favorables pour gagner le Pardon d’Allah et garantir l’acceptation des œuvres ajournées.

1- La nuit du milieu de chaabane, nuit de délivrance et de Pardon :

La nuit du milieu de chaabane, est une nuit de l’année qu’Allah a voulue plus propice à l’amnistie, à la délivrance et où Allah est disposé à pardonner à tous ceux qui le veulent.

Bon nombre de compagnons tels que Abou Bakr, Abou Horeyra et d’autres qu’Allah les agrée tous, ont rapporté que le prophète PSL a dit « Allah revoit toutes les œuvres de Ses créatures la nuit du milieu de Chaabane pour pardonner à toutes Ses créatures sauf un associateur et un rancunier-disputeur » hadith sahih.

« Revoit » signifie reconsidère de nouveau les œuvres de Ses créatures. Tous les dossiers seront ré-ouverts à nouveau pendant cette nuit spéciale emplie d’une générosité divine particulière pour pardonner à celles et ceux qui en font la demande et accepter leurs œuvres qui étaient ajournées.

2- Le pardon d’Allah est fondamental

Le pardon qu’Allah accorde, à ceux qui en font la demande, est une faveur fondamentale pour le bien être aussi bien dans la vie que dans l’au-delà.

En effet, lorsque Allah nous pardonne, nous nous libérons de la pesanteur des fardeaux de nos fautes dans la vie et nous devenons aptes à accéder au paradis.

يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ تُوبُوٓا۟ إِلَى ٱللَّهِ تَوْبَةًۭ نَّصُوحًا عَسَىٰ رَبُّكُمْ أَن يُكَفِّرَ عَنكُمْ سَيِّـَٔاتِكُمْ وَيُدْخِلَكُمْ جَنَّٰتٍۢ تَجْرِى مِن تَحْتِهَا ٱلْأَنْهَٰرُ يَوْمَ لَا يُخْزِى ٱللَّهُ ٱلنَّبِىَّ وَٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ مَعَهُۥ 

{… Repentez-vous à Allah d’un repentir sincère. Votre Seigneur vous effacera vos fautes et Il vous fait entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, le jour où Allah épargnera l’ignominie au Prophète et à ceux qui croient avec lui…} (Sourate 66 : Verset 8).

وَأَنِ ٱسْتَغْفِرُوا۟ رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوٓا۟ إِلَيْهِ يُمَتِّعْكُم مَّتَٰعًا حَسَنًا إِلَىٰٓ أَجَلٍۢ مُّسَمًّۭى وَيُؤْتِ كُلَّ ذِى فَضْلٍۢ فَضْلَهُۥ 

« Demandez pardon à votre Seigneur ; ensuite, revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu’à un terme fixé, et Il accordera à chaque méritant l’honneur qu’il mérite. » (Coran : 11/3).

وَيَٰقَوْمِ ٱسْتَغْفِرُوا۟ رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوٓا۟ إِلَيْهِ يُرْسِلِ ٱلسَّمَآءَ عَلَيْكُم مِّدْرَارًۭا وَيَزِدْكُمْ قُوَّةً إِلَىٰ قُوَّتِكُمْ وَلَا تَتَوَلَّوْا۟ مُجْرِمِينَ

« Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu’Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu’il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant coupables » » (Coran : 11/52).

 La demande de pardon permet aussi de repousser l’épidémie et tous les fléaux :

وَمَا كَانَ ٱللَّهُ مُعَذِّبَهُمْ وَهُمْ يَسْتَغْفِرُونَ

 « Et Allah n’est point tel qu’Il les châtie alors qu’ils demandent pardon. » (Coran : 8/33).

Et le prophète PSL dit « Quiconque aura beaucoup imploré le pardon d’Allah, Allah lui procura de tout souci un dénouement, et de toute difficulté une issue. »  ( Abou Dawoud)

3- Demande pardon. Les occasions spéciales les plus propices sont nombreuses

Chaque instant et en toute circonstance, il est important de demander pardon à Allah, de méditer sur nos actions antérieures afin de se faire effacer les mauvaises en se repentant.

Allah aime les repentants ceux qui demandent pardon, Il a même désigné beaucoup de moments qui seront des repères pour l’examen de conscience et occasions plus propices à Son Pardon:

  • Chaque jour, les cinq prières obligatoires quotidiennes sont des moments très favorables au pardon, « la prière qui suit une autre prière est une expiation de ce qu’il y a entre les deux » et aussi pendant le «sahar», d’avant l’aube, le dernier tiers de la nuit où Allah pardonne à celui qui en fait la demande.
  • Par semaine, le lundi et le jeudi sont deux journées propices au pardon :  « les portes du paradis s’ouvrent le lundi et le jeudi où Allah SWT pardonne aux croyants sauf quelqu’un qui a gardé rancune contre son frère. Allah SWT dit « remettez ces deux-là à plus tard jusqu’à ce qu’ils se réconcilient ».
  • Aussi à l’occasion des adorations intensives, telles que Ramadan et le pèlerinage où Il pardonne le jour de Arafat à tous…
  • La nuit du milieu de chaabane, est une nuit de l’année qu’Allah a voulue plus propice à l’acceptation des œuvres, à l’amnistie, à la délivrance et où Allah est disposé à pardonner à tous ceux qui le veulent.

4- Evite les obstacles au Pardon

Chacun doit faire son examen de conscience et se demander de quoi il s’est déjà repenti ? et de quoi doit-il encore le faire ? Et surtout éviter deux obstacles qui, même pendant cette nuit de grande faveur, peuvent priver du Pardon.

Le prophète PSL cite ces deux catégories de gens qui ne bénéficieront pas du pardon : « Allah revoit toutes les œuvres de ces créatures la nuit du milieu de Chaabane pour pardonner à toutes Ses créatures sauf un associateur et un rancunier-disputeur » hadith sahih.

.

  • L’associateur :

La première catégorie est celle des associateurs «certes Allah ne pardonne pas qu’on lui donne des associés. A part cela il pardonne à qui Il veut ».

Nous devons être très attentifs à l’égard du chirk. Certes le prophète nous a rassuré que «le chaytane a désespéré que les musulmans ne puissent revenir à de telles pratiques» mais nous devons être attentifs à d’autres formes de chirk :

– Obéir à quelqu’un pour enfreindre les règles qu’Allah a établis pour protéger l’humanité des gens.
– Recourir à la voyance, sorcelleries ou autres choses de ce type,
– l’ostentation, cette forme subtile d’association, qu’on voit venir.

Soyons donc vigilants contre toute forme d’association à Allah et surtout les plus discrètes qui risquent de parasiter nos rapports avec Allah et avec les autres.

  • Ceux qui sont chargés de rancune, de rancœurs :

La deuxième catégorie de gens, dont les œuvres ne seront même pas revues, est celle de ceux qui ont le cœur chargé de rancunes, de rancœurs, de jalousie ; ceux qui cherchent conflits et véhiculent animosité et n’arrivent pas à s’en débarrasser.

Ceux qui n’arrivent pas à nettoyer leurs cœurs de la haine, des rancunes, des coups et n’arrivent pas à détendre ainsi leurs poitrines en dépit de toutes ces occasions de pardons, les portes resteront fermées devant eux, même la nuit de la délivrance, jusqu’à ce qu’ils se réconcilient.

Les cœurs chargés de haine et d’animosité constituent un mal ravageur pour l’ensemble de la société et de la religion ; un mal ravageur contre lequel le prophète PSL nous a déjà mis en garde : « vous a (discrètement) atteint le mal ravageur des communautés précédentes, la jalousie et la haine ; or la haine est un rasoir, je ne dis pas qu’il rase les cheveux mais rase la religion ».

5- « N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne ? » Alors, dépasse et pardonne

Alors, surmonte ta haine, dépasse les conflits pour ton propre bien et pour qu’Allah te pardonne et te délivre de tes fardeaux.

Il n’y a pas mieux que de vivre avec un cœur net où il n’y a pas de place à la haine, à la jalousie ou à la rancune. La haine est semblable à un feu brûlant le cœur du rancunier.

Certes, il n’est pas toujours évident de pardonner surtout lorsqu’on a été très blessé, mais fais l’effort tu récolteras la Grâce d’Allah et Son grand pardon.

Et rappelle-toi que lorsque Abou Bakr a juré de ne pas pardonner et d’arrêter de subvenir aux besoins du calomniateur qui a causé beaucoup de mal à sa fille Aicha, au prophète et aux musulmans, alors le verset est venu le dissuader de le faire.

{وَلَا يَأْتَلِ أُولُو الْفَضْلِ مِنكُمْ وَالسَّعَةِ أَن يُؤْتُوا أُولِي الْقُرْبَىٰ وَالْمَسَاكِينَ وَالْمُهَاجِرِينَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلْيَعْفُوا وَلْيَصْفَحُوا أَلَا تُحِبُّونَ أَن يَغْفِرَ اللَّهُ لَكُمْ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ} [Annoor:22]

22 Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent.

N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne ?  Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux !

AbouBakr dit alors : « Ô si.  J’aime qu’Allah me pardonne ».  puis il lui a pardonné et le reprend en charge toute sa vie et ceci en dépit de tout le mal qu’il a fait.

Eloignons-nous du Chirk et extirpons haine, rancune, jalousie et animosité de nos coeurs et aidons-nous par Allah; Il est notre meilleure aide et notre meilleur soutien.

Tags: , , , , , , ,

2 Responses to "La nuit de moitié de chaabane: délivrance, pardon et acceptabilité"

  • H says:
  • Gely Loly says: