Mérites du mois de Chaabane

chaabaneMérites du mois de Chaa’bane

le début du mois de Chaabane, mois qui précède Ramadan, a été annocé ce mercredi 25 mars 2020.  Qu’il soit un mois de plus de guidance et de plus de bien. Qu’Allah nous fasse parvenir jusqu’au mois de Ramadan en bonne santé et en paix. Quels sont les mérites de ce mois Chaabane?

Un mois à ne pas négliger
D’après Ousama Ibn Zayd (qu’Allah l’agrée), j’ai dit: Ô Messager d’Allah, je ne t’ai pas vu jeûner dans un mois autant que tu le fais dans le mois de chaa’bane! Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: «Ceci est un mois à propos duquel les gens sont négligents, il est entre rajab et ramadan, c’est un mois durant lequel les actes sont élevés vers Allah, et j’aime que mes actes soient élevés alors que je jeûne».
  hadith classé parmi les bons, authentifié par Albani.

Deux montagnes peuvent cacher une vallée qui est, pourtant, généralement très fertile.

Après le mois de Rajab, un mois sacré, la concentration peut baisser et l’attention est généralement tournée vers la préparation du mois béni de Ramadan qui arrive à toute allure.

Le prophète PSL attire notre attention de ne pas négliger ce mois. Nos motivations ne doivent pas y baisser. C’est un mois fertile. Comment le négliger alors que le prophète PSL nous a laissé une sunna le concernant?

La sunna du mois de chaa’bane : le jeûne

Le prophète PSL a laissé la sunna du jeûne volontaire pendant Chaa’bane. Le prophète PSL nous explique pourquoi ce jeûne : il veut que nos péchés soient pardonnés et que nos œuvres soient acceptées. Quelle est la meilleure façon?

« J’aime que mes actions remontent alors que je suis en état de jeûne » dit-il PSL.

Le jeûne rapproche le serviteur de son Seigneur ; le jeûne est une source de pardon de nos péchés et d’acceptation de nos œuvres et les doua’s du jeûneur sont acceptés.

Cette sunna de jeûne pendant le mois de chaa’bane est intensive et équilibrée comme l’ont décrit les compagnons du prophète qu’Allah les agrée : « Il jeûne au point qu’on croit qu’il n’a pas manqué de jours et il mange au point qu’on croit qu’il n’a pas jeûné. »

Voilà donc la sunna du prophète Mohammad PSL, prenez-la et prenez d’elle ce que vous pouvez.
Et pour  celles et ceux qui , en ces moments, sont confinés chez eux qu’ils profitent pour rendre leurs journées en source de bienfaits et de larges récompenses .

Certains posent des questions concernant la priorité du jeûne pendant ce mois : est-il préférable de faire la sunna ou de rattraper ses jours de dettes pour ceux qui ont des jours (dettes) de jeûnes à récupérer tels que les voyageurs, les femmes indisposées par les règles ou les lochies?

La réponse est que si quelqu’un a la capacité de faire les deux pourquoi pas. Mais d’une manière générale rattraper les obligations est prioritaire, car nul ne peut garantir sa vie, ni garantir rester en bonne santé ; le vivant peut mourir et celui qui est en bonne santé peut tomber malade.

Ce mois contient la nuit de délivrance :
Aussi parmi le mérite de ce mois c’est ce qu’a rapporté un bon nombre de compagnons tels que Abou Bakr, Abou Horeyra, Abdallah bnou amr, Abou thaa’laba al Khouchani, Mouad Bnou jabal, Awef Bnou Malek et Aicha qu’Allah les agrée tous «  le prophète PSL a dit « Allah revoit toutes les œuvres de ces créatures la nuit du milieu de Chaabane pour pardonner à toutes Ses créatures sauf un associateur et un rancunier-disputeur » hadith sahih.

« Revoit » signifie reconsidère à nouveau les œuvres, les dossiers seront ré-ouverts de nouveau pendant ce moment spécial, de générosité particulière, en ce moment plus propice à l’amnistie et à la délivrance et où Allah est disposé à pardonner à tous ceux qui le veulent.

Le pardon est l’une des qualités sublimes d’Allah. Allah aime pardonner à ces créatures. « Allah veut accueillir votre repentir mais ceux qui suivent les passions veulent que vous vous incliniez grandement vers l’erreur, comme ils le font ». (sourate les femmes)

Il multiplie pour nous les occasions de pardon: déjà chaque jour, Il nous donne cinq moments propices au pardon, les cinq prières obligatoires quotidiennes «  la prière qui suit une autre prière est une expiation de ce qu’il y a entre les deux » et aussi un autre moment celui du«sahar», d’avant l’aube, le dernier tiers de la nuit où Allah pardonne à celui qui en fait la demande.

Et si jamais on manque ces RDV quotidiens, Il nous fait don d’autres moments de la semaine : le lundi et le jeudi :  » les portes du paradis s’ouvrent le lundi et le jeudi où Allah SWT pardonne aux croyants sauf quelqu’un qui a gardé rancune contre son frère. Allah SWT dit « remettez ces deux-là à plus tard jusqu’à ce qu’ils se réconcilient » ».

Et si malgré cela on ne profite pas de tous ces moments, Il offre aussi d’autres dans le mois, puis dans l’année: Il offre le mois de ramadan  et Il a fait pour nous la nuit de la moitié de chaa’bane comme la nuit de délivrance.

Tous ces moments particuliers, plus propices que d’autres moments pour le repentir et le pardon, ne sont pas à oublier.

A chacun de ces moments, le croyant doit faire son examen de conscience et se demander : de quoi je me suis repenti, de quoi j’ai demandé pardon et de quoi je dois encore le faire.

Si malgré toutes ces occasions renouvelées de lavage, quelqu’un refuse de se laver que peut-on pour lui ? Il peut refuser de se purifier, le jour du jugement il ne pourra pas refuser d’être atteint par le feu.

                                                                  par l’Imam Mohamed ATEB

Tags: , , , , , ,

Comments are closed.