Nouvel an musulman

1437Nouvel an musulman : 1441è année de l’hégire.

Samedi 31 Août 2019  débute, pour les musulmans, une nouvelle année, la 1441è après l’hégire.
La JMFB vous souhaite de passer une excellente nouvelle année. Que chaque jour vous serez plus proches du Paradis. Que chaque année vous serez encore meilleurs.
Il est, bien entendu, évident que le calendrier hégirien n’existait pas au temps du prophète PSL.

Ce n’est que pendant la gouvernance (Khilafat) de Omar Ibnou Al-Khattab qu’Allah l’agrée le calendrier hégirien a été adopté.

En effet, lors de la 3ème ou 4ème année de la Khilafa de Omar Ibnou Al Khattab qu’Allah l’agrée, Abou Moussa Al Acha’ari a écrit à Omar : « je reçois de toi un courrier officiel qui n’est pas daté » et aussi il a été constaté qu’il y des contrats qui peuvent poser problème puisque le mois est mentionné et pas l’année.

Année de référence et l’hégire à commémorer

Alors Omar (qu’Allah l’agrée) réunit les compagnons pour les consulter au sujet d’un calendrier par lequel les événements du monde musulmans seront transcris.

Certains ont proposé de faire comme l’empire perse qui considère que l’année de référence est la première année du règne de celui qui prend le pouvoir. D’autres ont proposé de faire comme l’empire romain ; des propositions vite rejetées par les membres de la consultation. D’autres événements de référence musulmane ont été proposés telles que l’anniversaire du prophète, l’année de la révélation, …et l’année de l’hégire. Ali Ibnou Abi Taleb qu’Allah l’agrée, qui proposa cette date, argumente en faveur de l’hégire en expliquant que déjà c’est une date très précise car l’événement est bien connu et que ses retombées resteront toujours bénéfiques pour nous.

Les membres de la consultation et Omar Ibnou Khattab approuvent ; et Omar dit « l’hégire est un événement qui a permis de discerner entre la vérité et le faux».

L’hégire, symbole de l’édification de l’Etat Moderne Civil et Modèle

Effectivement, l’hégire fût l’événement le plus éloquent contre l’injustice et contre toute forme d’oppression et est par excellence l’événement le plus symbolique de l’édification de la « cité modèle » de  « l’état civil modèle » qui doit servir d’exemple pour l’humanité.

Cette nouvelle société civile a été fondée essentiellement sur :

  1. Le rôle unificateur de la Mosquée, lieu de rencontre désintéressée (de tout intérêt matériel), lieu d’apprentissage de la religion et de la civilité,
  2. une fraternité forte entre les citoyens, une fraternité d’un niveau très élevée, bien au-dessus de la notion de fraternité tribale, d’origine, de couleur et tout intérêt matériel : il a fraternisé entre « immigrés » et habitants de Médine (pays d’accueil), entre blancs et noirs, entre seigneurs et esclaves, entre riches et pauvres, indépendamment des origines nationales (Sohaib le romain, Salmane le perse, Bilal l’abyssinien, Omar l’arabe…).
  3. L’élaboration d’une constitution, garantissant les droits de tous les citoyens, pour fonder l’état et la société modèle.
  • Une constitution qui a défini parfaitement la notion de « citoyenneté » d’une façon moderne, au-delà du droit de sang, des origines tribales et des origines nationales, des situations sociales et des appartenances religieuses :

« La protection de Dieu est sur tous, indépendamment de leur classe ou de leur origine tribale ».

il y aussi des articles en rapport avec les citoyens d’autres religions :
Les citoyens « juifs ne font qu’une communauté avec les croyants. »
« Ils peuvent continuer de professer leur religion et la liberté de pratiquer leur religion est garantie. »
« Tout juif qui adhère à cette charte doit avoir l’aide et l’assistance des croyants et tous les droits des croyants doivent lui être donnés. »

  • Une constitution qui fait de l’entraide et de la solidarité, certaines de ses clauses :

Les citoyens « doivent s’entraider. »
Les citoyens « ne délaissent jamais un endetté qui a la charge d’une famille… »;

  • Une constitution qui fait de la justice sociale et de l’égalité des citoyens ses éléments moteurs :

« Quiconque des croyants commet une injustice, une oppression, une agression ou une corruption doit être condamné unanimement par tous les croyants quels que soient leurs liens familiaux ou tribaux, même s’il est le fils de l’un d’entre eux ».
« Si les juifs font du tort aux croyants ou si ceux-ci font du tort à ceux-là, alors le parti lésé doit être aidé. »

L’état édifié par le prophète n’était ni théocratique, ni policier ni militaire. La société modèle qu’il a édifiée est fondée sur des bases constitutionnelles et des lois administratives.

Le prophète PSL a édifié, en modèle, une société où régnaient liberté, justice et paix sociale sans précédent. Ce qui a conduit l’épanouissement de chaque citoyen et de toute la société qui d’un mode de vie pastoral et devenue une grande civilisation. Au point, que les associateurs de quorayche qui ont tout fait pour empêcher l’émergence d’un tel état ont dû le regretter, puisque d’un mode de vie pastoral il les a transformé en une très grande civilisation.

Ce sera le cas aussi de tous ceux qui, aujourd’hui, empêchent cette expérience de se renouveler.

Et pourtant le nouvel an musulman vient dans une indifférence générale?

Le choix fut dicté par une vision claire et pertinente des compagnons.

Ils ont voulu que l’événement phare de l’histoire de l’humanité soit l’hégire et que ses valeurs universelles soient commémorées au moins chaque année et ne soient jamais oubliées.

Et pourtant le nouvel an entre toujours dans une indifférence des musulmans eux-même; alors que le mieux serait d’en parler pour mieux nous rappeler des grandes valeurs que la hijra nous enseigne et d’en être imprégnés.

le nouvel an : occasion de revivre les valeurs de l’hégire

A tous ceux qui veulent que le nouvel musulman passe dans l’indifférence et disent de ne pas le revivre comme un moment fort de rappel de l’histoire de l’islam, nous disons qu’il est, plutôt, conseillé en début de la nouvelle année de l’hégire de rappeler les valeurs universelles de l’hégire que les compagnons ont voulu que les musulmans commémorent à travers les générations.
posons-nous la question si les mosquées jouent leur rôle d’unificateur, si la fraternité est au dessus des intérêts et liens matériels,  …

Car aucun bien ne jaillira d’une génération qui ne transmet pas avec fidélité ses repères historiques aux autres générations suivantes.

Et aucun bien ne jaillira d’une société qui ne fait pas une lecture profonde de son histoire.

La JMFB espère:
Que chaque jour vous serez meilleurs,
Que chaque mois vous l’êtes encore plus
Que chaque année, encore mieux

Tags: , , , , , ,

1 Response to "Nouvel an musulman"